La force de la Patience #Réflexion


#InspirationDuSoir La patience ne se fait pas sans indolence. La patience ce n’est pas la fatalité active, ni la passivité lascive. La vraie patience fait appel à toutes les sphères de ton être. Elle exige une détermination pour quelque chose de plus grand que soi.

Elle exige que ton âme repousse toutes ses limites. Mais Il n’incombe jamais à une âme plus que ce qu’elle ne peut supporter.

La patience peut également faire briller ton cœur de tristesse et de solitude quand, au cœur de tes combats tu te démène et que le temps n’apporte pas forcément ses réponses.

C’est à ce moment-là qu’il faudra se rappeler, alors que les larmes perleront sur tes jours rosées et rongées par l’inquiétude.
Il faudra te rappeler qu’Il sait ce que nous ne savons pas. Qu’il a fait en sorte que ces épreuves te façonnent.

Tu grandira et tu verras qu’après chaque épreuve, la patience deviendra ton alliée.

Elle ne sera plus comme un chewing-gum caoutchouteux qui se distorde et qui semble si fragile jusqu’à pouvoir se briser à la moindre humeur.

En effet, chaque épreuve te poussera un peu plus loin. Auprès de rivages incertains. Tu auras peur de te sentir happée par l’eau glacée mais la patience est lumière.

Elle te fera grandir. Par-delà tes questions, au-delà de tes souffrances, à travers le temps du silence.
Elle deviendra un attirail bien sûr.

Même si l’on peut avoir l’impression d’être des hamsters en cage. Sans savoir quel sera le prochain virage. Continues de courir, même si tu ralentis, ne t’arrête pas.

Ne jamais désespérer de Lui et ne rien attendre des Hommes.
On ne comprendra pas les choses, on ne les comprendra peut-être jamais.

Tout peut se calibrer et changer le cours de tes modestes plans déjà orchestrés dans ta tête. Mais la seule certitude qui définit clairement et lucidement la réalité est sa fluctuation. Comme un puzzle qui se réarrange sans cesse.

Mais que peut-on y faire ? C’est là, qu’il faudra en toute humilité se raccrocher au seul lien indestructible qui pourra nous apaiser et nous sauver. C’est son Amour, c’est sa Promesse, son Don, sa Miséricorde et sa Bénédiction.

L’une des sagesses de la vie pour apprendre la patience est d’accepter le destin qui nous arrive lorsque nous donnons tout et que nous avons dépassé notre capacité d’humains.
C’est à ce moment là que l’on peut se dire que « c’est le destin ».Et si l’on en comprenait réellement la teneur, on ne se vautrerait pas comme des fainéants anéantis à l’avance, mais on se battrait avec encore plus de ferveur !

Comme des Héros.

La vraie patience puise sa force face l’incertitude du destin.
S’en remettre à Lui, entièrement. C’est tout donner en temps qu’humain et tout lâcher en même temps.

En rangeant son égo et sa prétention : tu ne pourras jamais rien contrôler.

La vraie force, se trouve au cœur de la reconnaissance de nos propres faiblesses. Ce fameux destin. Et même s’il se trouve déjà écrit dans les cieux divins. Il ne l’est pas encore à notre échelle humaine.

A nous d’en esquisser le tracé imparfait, à la sueur de nos rêves et au sang de notre détermination.
Et quand tous nos espoirs s’étioleront.
Il ne nous restera que de la lumière.
Celle de son Amour.
Inépuisable.

Radjaa Ab

Publicités

Une idée en tête ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s