Un jour, une femme, un portrait


– Un jour, une femme, un portrait – #JournéeInternationaleDesDroitsDeLaFemme
Lisez jusqu’au bout svp, surtout les Hommes !  Pour marquer le coup de la journée de la femme, je vous présente un portrait intéressant. Si d’autres veulent partager un portrait d’une femme marquante, c’est le moment ! Voici ma contribution. Vous connaissez sans doute le livre « Reclaim Your heart » de Yasmin Mogahed. Ainsi, je voudrais présenter un peu plus son parcours. Yasmin est une américaine d’origine égyptienne. Elle a étudié la psychologie et la communication. Suite à ses études, elle devient journaliste et écrit pour plusieurs médias dont Le Huffington Post.

Ce qui m’intrigue n’est pas tant son parcours d’études que son apport pour les femmes. Suite à plusieurs épreuves personnelles et familiales, elle se penche sur la question centrale, mais ô combien éludée par un revers de main de nos jours : l’islam et le rapport à l’amour. L’amour à Dieu, à la création, mais aussi l’amour amoureux.
La thèse qu’elle soulève notamment dans son livre est la suivante : le cœur de l’Homme a été crée pour aimer. Cependant, cet amour s’il n’est pas orienté dans une bonne direction, peut devenir destructeur cf amour-passion. Après plusieurs témoignages de femmes, plusieurs années de recherches alliant psychologie et sciences religieuses, elle ponctue ses écrits avec un regard assez lucide sur les relations humaines et leur réalité. Même si l’amour sincère d’un compagnon/partenaire qui peut nous aider à acheminer vers Dieu, le travail de fond pour chacun de nous consiste tout d’abord à se nourrir sans relâche de l’amour de Dieu. Et pour aimer Dieu, il faut aller à sa rencontre, c’est une quête personnelle et intime de chaque instant. Son amour est inépuisable et il ne te décevra jamais quand bien même toute la création le ferait.
C’est en ce sens, qu’il faut « reprendre son cœur en main » et le nourrir par l’appel de Dieu qui nous appelle par « ce qui nous fait vivre » et donner du sens à chacune de nos actions et relations pour trouver l’apaisement qui suit les plus durs combats intérieurs. cf la résilience #struggle
Je clos ce post/article en précisant que ce qui m’a touché dans sa démarche c’est la volonté d’aller à la recherche de solutions à des questionnements très contemporains. Ni une vision trop fleur-bleue-guimauve-fondue véhiculée par la matraque culturelle des films et romans. à l’eau de rose. Ni dans une vision presque « asexuée » et “haramiste” de l’amour où tout serait tabou sauf si bien sûr on parle du mariage. #ironie
Yasmin est écrivaine, conférencière, journaliste, elle s’est aussi formée spirituellement de manière conséquente. Et elle fait réfléchir sur comment donner du sens à sa féminité en la protégeant, en tant qu’humain, que femme et que musulmane. Sans nier aucun des aspects de ce qui fait notre complexe-émotions-sentiments.
Cela permet de s’identifier et d’avoir une sorte de « référence » en la matière (bien qu’elle soit critiquable aussi, mais je parle de référence en terme de représentativité inconsciente culturelle, genre elle a un parcours de ouf, pourquoi pas nous ?)
Je trouve qu’on parle trop souvent de mariage dans les conférences comme si cela pouvait régler tous nos maux intérieurs. Alors qu’avant de poursuivre le chemin accompagné, il faut savoir marcher seul – et surtout bien droit! Et apprendre à notre communauté un tantinet machiste, à dire son amour pour l’humain, sans tabou et avec respect. Je ne suis pas pour le féminisme de clivage « vous les Hommes » et « nous les femmes » mais je pense qu’on y gagnerait beaucoup si on partageait nos mondes respectifs sur le sujet. Comme ce post qui vous a plongé en immersion, le temps de 5 min.
Une femme ce n’est pas que la beauté, que l’enveloppe, que la cuisine et les tâches ménagères, c’est vraiment tout un monde, à part entière. Fragile si on le blesse mais sensible et puissant si on sait en prendre en soin. Cela nous ferait le plus grand bien de s’éduquer à l’amour, de poser les bonnes questions et de ne pas hésiter à dire « je m’aime » et je vous aime aussi. Pour nos faiblesses et pour notre force, et Il nous aimera pour notre combat intérieur incessant teinté d’espoir. #GirlPower
Publicités

2 réflexions sur “Un jour, une femme, un portrait

Une idée en tête ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s