Survivre, vivre ou exister : comment donner du sens à sa vie ?


Question qui me taraude et je compte bien aller jusqu’au bout ! Avec un petit peu de recul, j’ai compris que le métier que l’on aura, les personnes avec qui nous vivons au quotidien et tout ce que l’on fait, ne peut nous rendre heureux si l’on fait ce qui ne nous correspond pas. Comme je le disais hier dans l’article précédent, je ne veux pas d’une vie bateau pour après mourir et me laisser ballotter par le temps qui passe. J’ai tellement d’énergie pour écrire cet article-là qu’il faut que je me calme en arrêtant de marteler le clavier. #Zen Je sais que la vie demande des sacrifices et que c’est un long périple sinueux à travers lequel il faut apprendre, avec patience et force, à avancer. Avancer oui, mais vers quelle direction ? Je me cherche moi-même en écrivant. Je sais que mes écrits ne changeront pas le monde mais s’ils parviennent déjà à me faire grandir moi-même et à vous faire du bien, ça me suffit. Article très, très explosif, à lire en écoutant ceci.

Je crois qu’il est suicidaire de vivre en faisant des choses qui ne nous correspondent pas. On fini par se perdre soi-même et on perd le goût à la vie. Alors comment donner du sens à sa vie ? Cette article ne vous donnera pas une réponse claire et précise. Nous ne sommes pas des super-héros qui devons sauver le monde, apporter la paix ou bien boire une potion magique pour devenir fantastique. Parce qu’il incombe à chacun de nous d’aller chercher, à la lumière de sa passion et de ses intuitions, ce qui vous fait VIVRE. Vivre ce n’est pas simplement exister, c’est vibrer à chaque instant. Mais le quotidien et nos habitudes font que l’on s’oublie. 

Avant je pensais que les sages auraient réponses à mes questions et qu’il suffirait d’explorer le monde, d’aller leur parler pour comprendre la formule magique du Secret de la Vie. Mais il n’y a pas de secret. Il n’y a pas de magie, car le pouvoir, est en vous. Il suffit juste de rester à l’écoute de ce qui vous touche, et vous saurez, vers quelle direction aller. 

Mais pourquoi se compliquer la vie ? Pourquoi donner un sens à sa vie ? 

Parce que sans direction, la voiture ne peut pas avancer, le bateau ne peut pas naviguer. Bien sûr, si vous n’en ressentez pas le besoin et que vous êtes heureux dans votre situation actuelle, alors très bien, fermez l’article et continuez votre chemin. Mais si vous sentez qu’il y a quelque chose qui vous manque, que vous avez tout pour être heureux et que pourtant, vous ne l’êtes pas, questionnez-vous. Le but de la vie n’est pas de courir après le bonheur en soi. 

Le bonheur, comme la tristesse, l’amour, sont des états volatiles, qui fluctuent avec le temps. De même que l’on se trompe dans la course aux richesses. La preuve, combien de gens riches se sont suicidés ? Combien de célébrités une fois leurs buts atteint, ont plongées dans la drogue et autres pour combler le vide ? L’amour en lui-même ne vous comblera pas. Prenez votre idéal féminin/masculin  imaginez-vous avec lui/elle. Il ne pourra rien vous donner de satisfaisant, si vous même n’êtes pas heureuse de ce que vous êtes, de votre situation. Si l’amour et le sexe rendaient heureux, les catins seraient les femmes les plus heureuses du monde…

Alors il convient de se demander : si tout cela ne mène à rien, pourquoi tout le monde y court après ? Parce que l’on pose l’équation dans le sens inverse. Ce n’est pas en ayant tous les ingrédients pour faire un super bon gâteau au chocolat qu’on peut le réussir. Les ingrédients, bien que nécessaires, ne suffisent pas. Il faut une orientation, une direction, un sens. 

Au lieu de courir après les ingrédients pour être heureux, il convient de se poser les questions suivantes : quelle vie je veux ? Qui je suis et qui je veux devenir ? Je n’ai rien demandé à la vie, cette vie, ce don, je ne l’ai pas choisi. J’ai atterri ici pour plusieurs raisons. Alors je peux choisir de mener une vie volatile, dénuée de valeur ajoutée, juste pour mon petit Moi. Mais je peux aussi retrousser mes manches et aller à la rencontre de l’univers, des opportunités, du temps qui m’est imparti pour vivre. Vivre en harmonie avec mes principes, en cohérence avec mes valeurs et mes rêves. Avoir des rêves ne sert à rien, qu’on se le dise : une idée si elle n’est pas mise en pratique, c’est du néant. 

Alors si cela vous convient de vivre une vie de métro-boulot-dodo-TV et un peu d’amour et de brindilles de bonheur malmenées par-ci par-là si on aura tout bien fait comme il faut, faîtes-le. Vous êtes libres et votre choix vous revient entièrement. Après tout chacun est responsable de son coeur, son âme, sa vie, son temps.

Mais me concernant cela ne m’a jamais suffit. Et en grandissant avec l’âge cela ne s’atténue pas au contraire. Je veux une vie intéressante, je veux apporter aux gens, donner de l’amour, de l’espoir. Faire de mes qualités un outil pour les autres. Et en partageant cela, en profiter pour évoluer et grandir. Je veux donner un sens à tout ce que je fais, participer à faire écho au mouvement universel global. Je veux prendre soin de moi-même pour être plus à même d’aider les autres. Je suis convaincue que chaque personne venue au monde à une raison d’existence. Les grands de l’Histoire n’ont fait que répondre à leur étincelle intérieure pour agir en fonction de ce qui les faisait vibrer. Et si nous aussi, on créait ce qui nous faisait vibrer en faisant du bien aux autres ? Comme disait Gandhi, ‘incarnez le changement que vous voulez voir dans le monde’ Finalement, qu’est-ce-que j’apporte aux gens ? Qu’elle valeur ajoutée je sème chaque jour autour de moi ? 

Oui c’est bien beau tout ça, mais concrètement, comment trouver sa mission de vie ?

La mission de vie ce n’est pas une lettre de Poudlard que l’on reçoit à 10 ans avec une inscription : vous trouverez le sens de votre vie ci-joint, merci d’en tenir compte. Non, la mission de vie, rechercher le sens de sa vie. C’est quelque chose qui nous habite. C’est juste là, ce qui te donne envie de te lever le matin. C’est ce que tu adore faire pour toi-même et pour les autres. C’est là, juste là, c’est quand tu exploites tes forces sans efforts, que tu ne vois pas le temps passer. C’est au-delà de toi-même.

Le sens que l’on donne à sa vie, est une passion sur le long terme.  C’est une quête personnelle, individuelle mais en même temps si universelle. Et le sens de votre vie, personne ne pourra le trouver à votre place. C’est une aventure qui s’explore et ça s’affine. Et les pistes sont en vous, il faut déblayer le terrain. C’est de trouver ce qui vous touche. Qu’est-ce-qui vous interpelle dans la vie ? Qu’est-ce-qui vous donne des frissons ? Quelles personnalités ou figures vous inspirent ? Qu’est-ce-qui dans les situations difficiles, vous donne l’énergie de vous dépasser, de vous dire, « non je ne lâcherai rien, je vais y aller, jusqu’au bout, je ne lâcherai rien ! »

Qu’est-ce-qui dans un film, un livre, une histoire, une discussion, pourrait susciter en vous tant d’émotions que cela irait jusqu’à vous faire pleurer ? Le coeur et vos intuitions, sont de bons signaux quant à la direction à prendre. Et nos émotions sont comme des phares lumineux sur le tableau de bord du pilote.

Chercher le sens de sa vie, peut se faire au quotidien, c’est gratuit et cela ne prend pas tant de temps que cela. En clair, si vous saviez la date précise de votre mort : quel message souhaiterais-je laisser à l’humanité ? Qu’ai-je envie de véhiculer ? De quoi je veux que l’on se rappelle ? Pas pour qu’on dise ah regardez ce qu’elle a fait. Non, l’agrément des gens, m’importe peu. Honnêtement, juste pour me dire à moi-même que chaque jour, avec les moyens que j’avais, j’ai fait au mieux. Chaque jour j’ai essayé de faire honneur à mon âme, à mon coeur, à ce corps que l’on ma donné. Chaque jour j’utiliserai les moyens disponibles pour avancer, aimer de toutes mes forces et faire le bien. En me disant que je n’aurai pas vécu pour rien, en vain. 

Nos idées, nos esprits, nos âmes, sont éternels. Même après notre mort, si on n’a battit quelque chose de suffisamment authentique en servant les autres, cela restera. Mais il ne s’agit pas de faire pour les autres pour leurs beaux yeux. Il s’agit juste de synergie : j’ai besoin des autres pour évoluer mais je ne peux pas le faire si je ne leur donne rien. Alors donnons le meilleur de nous-même. Pour recevoir le meilleur de ce que la vie à a nous donner. Et ça commence déjà, tout simplement, à travers chaque conversation, à chaque moment, avec chaque personne qui traverse notre chemin.

Quand j’évolue, quand je grandis et que j’avance, je sens le changement, que j’ai fait du chemin. Même si je ne connais pas la destination finale, le plus important est que j’avance. Et on ne peut avancer, sans se perdre. Ma mission de vie pour le monde, mais avant tout pour moi-même aussi parce que si je ne me sens pas heureux et passionné par ce que je fais, cela ne servira à rien.

Cherchons, penchons-nous sur le sujet, et nous trouverons les clés pour se sentir mieux, irradier de bonne humeur et avoir les épaules pour affronter chaque situation difficile et compliquée. Mais avant de se lancer à la recherche du sens de sa vie, il faudra se connaître, aller à la rencontre de soi, admettre ses qualités et accepter ses défauts.  On ne peut pas vivre en cohérence avec son soi profond, si on ne se connaît pas. Mais tout ce bel article ne servirait à rien si je ne pratiquai pas moi même ce que je vous ai dit plus haut. Alors le prochain article sera consacré à mes pistes personnelles portant sur ma mission de vie, si cela peut vous inspirer 🙂 

 

 

Vivre est la chose la plus rare au monde, la plupart des gens se contentent d’exister. Oscar Wilde
Publicités

4 réflexions sur “Survivre, vivre ou exister : comment donner du sens à sa vie ?

  1. encore et toujours bravo tu dis des verités que je sais déjà et n’applique pas. Pour ma part certains jours je ne me plains pas et d’autre je suis l’esclave d’une vie que je ne dirige pas mais qui me dirige. Je pleurs a toutes les morts et à toutes les histoires d’amour…et je te dis pas les demandes en mariage mon talon d’achille et je sens que mon quotidien ne s’ameliorera pas tant que je n’aurais pas ma demande. Si apres je continue d’etre la bonne a tout faire je le ferais de bonne grace parce que malgré mon coté Girl Power j’ai un sacré coté Desperate Housewives et j’aime cela quand même , et ce même si cela me barbe de nombreux jours et que j’ai parfois l’impression de ne pas etre considerée autrement que la bonniche par homme et enfants. Mais dans mon imaginaire surement, si j’avais cette foutue demande en mariage je me sentirais desirée et aimée pour moi. Et c’est cela que je veux, qu’on me reconnaisse, qu’on m’aime et je suis triste comme les pierres car je n’arrete pas de penser que l’on ne m’aime pas ou pas assez dumoins pour cela

    • Oh Géri ! Je comprends parfaitement ce que tu écris là. Et détrompes-toi, je trouve cela courageux d’élever ses enfants et de gérer une maisonnée. Tout est question d’équilibre si cela te fait plaisir pour des enfants que tu aimes et un mari qui te respecte et t’aime en retour c’est très beau ! Après cela ne convient pas à tout le monde, chaque femme est différente. Par exemple me concernant, je sais que je ne pourrais pas me satisfaire que de cela, de façon parallèle il faudra que j’évolue aussi sur le terrain personnel, se cultiver, me rendre utile et tout et tout. Mais cela n’est propre qu’à moi 🙂 En ce qui concerne le sujet du mariage et le mérite d’être aimée tout cela, je te promets des réflexions qui te plairont sûrement. Cela fait longtemps que j’hésite à écrire sur le sujet, il serait temps de s’y lancer. Mais je te comprends, courage ❤ Pleins de bisous !

  2. Pingback: Ecrire ? C’est cool ! Agir, c’est mieux : ma mission de vie | Plume d'Ameth

  3. (…) « Mes écrits ne changeront pas le monde mais s’ils parviennent déjà à me faire grandir moi-même et à vous faire du bien, ça me suffit. » … >>> Yesss ! Et TOUS nos écrits créent en plus de cela une espèce de solidarité et probablement une nouvelle réalité !!! Vive les blogueuses et blogueurs qui élèvent les vibration de la Planète t’Erre 😉 ❤

Une idée en tête ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s