Emotions & Synchronicités


Parfois tu fuis les ombres, tu fuis tes peurs. Mais plus tu les fuira plus elles s’accrocheront à toi, épouseront toutes les formes de ton corps et iront se loger partout. Elles ravageront chaque faille, elles te brûleront l’estomac et tu te retrouveras avachi, à terre, au sol, dépouillé et démuni.

C’est précisément dans ces moments là, qu’il faudra mobiliser tout ton courage pour faire de ta faiblesse une force. Pour utiliser tes larmes cristallisées et rayonner de mille feux. Respires, bois de l’eau, lève tes mains et les yeux au ciel. Observes plus Grand que toi et prends de la hauteur. Vole de tes propres ailes (mais pas trop haut, ni trop loin) Il faudra prendre le recul nécessaire sans oublier de rester focalisé sur une direction, sur l’horizon. Si vaste et à la fois, si impénétrable.

Tu reviendras ensuite sur Terre, là où tu es, avec ta petitesse et ta bassesse, tes malices et tes caprices. Et quand tu auras enfin pris conscience de tes limites, quand tu aurais (fermement) décidé de lâcher prise et de ne pas forcer la lucidité. A ce moment là seulement, esprit reposé et âme plus ou moins éclairée, tout finira par prendre de son sens. Garde espoir, peu importe ce qui arrive, passe ton chemin et un jour, ou pas. Tu comprendras. Peut-être. Patience.

Publicités

Une idée en tête ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s