Le coeur d’une femme


Le coeur d’une femme est un trésor. Il renferme ce qu’elle a de plus précieux. Il peut être orienté, attaché, mais tant qu’elle saura en prendre en soin et n’ira pas délibérément le partager et le donner sans s’assurer qu’il sera bien gardé et protégé, elle ira bien.

S’il y a autant de barrières autour de son coeur, c’est que la femme a énormément à donner, à partager. Une femme qui aime ne fait pas semblant et ne connaît pas mesure. Soit elle s’engage à aimer, complètement, pour longtemps. Soit elle recule, se protège et se détourne. Savoir donner et apprendre à recevoir est un travail qui prend du temps, un travail sur soi, sur ses penchants. Il faudra aller explorer sa propre caverne, ses propres démons, avant que quelqu’un d’autre ne s’approche trop, à notre insu et s’en serve. Pour ou contre nous. « Don’t get too close, Its dark Inside »

Je ne comprends pas comment les gens font pour construire une relation qui marche, sans prendre le temps de se connaître avant. C’est en partie pour cela que je trouve cela complètement débile de demander à des enfants de primaire s’ils ont « un n’amoureux » alors qu’ils n’ont même pas conscience, à cet âge-là d’eux-mêmes. Aimer c’est beau oui mais aimer revient aussi à s’exposer. A assumer son comportement, ses envies, ses délires. Psychotiques ou narcissiques. Nicotine, malhabile, maladroite, coeur bancal, comme-ci ou comme-ça. Petites vagues ou claques émotionnelles.Transitionnelles. Intemporelles. Comme frappée par des éclairs, je prends la fuite.

La vie est courte, il faut choisir ses combats. Et parfois, il n’y a rien à combattre, on ne peut pas combattre ce qui fait partie de nous, On ne peut pas combattre son coeur car il ne fait que ce pourquoi il a été crée : aimer. Mais comme le disait une auteure, « je n’ai jamais perdu car je n’ai jamais livré bataille ». On peut accepter sa faiblesse et choisir de rendre les armes en les déposant délicatement et s’en défaire lentement, avec notre allié, ce temps. Et on peut choisir d’orienter son coeur, de le recalibrer et de détourner cet attachement passager pour rayonner et faire le bien autour de soi.

Les énergies s’équilibreront et le bonheur est juste là, en vous. Contrairement aux idées reçues, on n’a pas besoin d’être en couple pour être heureuse. Même si on peut l’être d’autant plus à deux en effet. Mais une femme qui n’est pas d’abord heureuse seule et ne sait pas cohabiter avec la solitude, ne saura jamais être heureuse en présence de quelqu’un d’autre. A noter qu’il m’est difficile d’écrire (pour raisons personnelles) sur le sujet de l’amour même si cela fait longtemps que je voulais le faire. Un challenge une fois de plus pour écrire de façon équilibrée et lucide, ce que nous chuchote notre coeur. 🙂 Et pour mettre les idées au clair, plusieurs articles sur le sujet à venir #StayAlive #SortirDeSaZoneDeConfort #NePlusAvoirPeur #Hope #StepByStep

Publicités

Une idée en tête ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s