De Sce po à Jack L’Eventreur : Le Pouvoir Des Mythes Au Quotidien …


J’écris très rarement sur un coup de réflexion comme celui-ci, mais là j’en ai besoin. Mes articles sur le blog sont planifiés, organisés et orchestrés mais cette organisation peut bien être chamboulée de temps en temps^^

Les lignes qui suivent sont des déambulations de mon esprit, un mélange d’affabulations nocturnes et de dérives taciturnes …

Grand bien vous fasse, je pense que nous sommes tous plus ou moins dans la même galère : et si notre vie était un mythe ?

J’entends par-là un mythe dans le sens d’histoire amplifiée par notre être qui se perçoit comme centre de son propre monde (ce qui est logique, cela va sans dire)

Mais qu’en est-il si l’on remet en cause quelques mythes (loin de la méthode de Descartes avec son doute méthodique) mais que l’on prend quand même le temps de démystifier quelques petites choses dans notre vie …

Le mythe peut ancrer dans notre psychisme des réalités qui s’avèrent fausses et donner une apparence et une compréhension des choses erronées.

10549213-dragon-fiery-bleu-abstrait-illustration-numero-deux-sur-fond-noir-pour-la-conception

Prenons le cas des grandes écoles par exemple, beaucoup de personnes aux capacités étonnantes se décourageront à la simple mention du terme I.E.P. Est-il seulement question d’intelligence ? Ou n’est-ce pas plutôt une question de motivation, de travail et de confiance en soi ? Il vous suffit juste pour cela de démystifier votre esprit du « mythe Sce po » dont pas mal de gens raffolent. (Ce qui n’est pas une mince affaire j’en conviens !)

Pourquoi se fatiguer à démystifier ? Pour tout simplement dépasser des obstacles qui sont SEULEMENT présents dans notre ESPRIT. On ne peut être sûr de ce que l’on vaut ou de ce que l’on croit seulement à partir du moment où l’on n’a pas eu l’occasion de laisser libre cours à notre volonté.

Énormément de faux-mythes contraignent notre quotidien, mais nous sommes juste trop pressés pour ne pas prendre le temps d’analyser ce qui se passe autour de notre petit monde.

Démystifier donc, reconstruire nos habitus psychologiques pour se dépasser soi-même. Cela rend les choses beaucoup plus faisables et humaines. Des devoirs monstres à faire et du ménage à gogo ? Rien n’est insurmontable, on retrousse ses manches, on s’organise et on fonce ! Et c’est souvent au plus proche de la difficulté que l’on progresse le plus. (Oui j’ai besoin d’être sous pression pour être plus efficace^^)

blog-37647-au-boulot-@-301213180141-915847225

En effet, bien souvent, ce qui nous ralentit c’est l’imagination de l’action à faire, or imaginer, ce n’est pas la réalité. On se met des montagnes virtuelles alors que quand on se met ENFIN à la dure besogne on se rend compte (après coup) qu’on aurait pu tout gérer aisément si l’on s’y était pris plutôt !

Mais les mythes ne sont pas seulement le fait de notre quotidien mais il y a toujours matière à lier avec des symboliques, des légendes, des récits fabuleux ancrés dans l’imaginaire collectif. A l’image de l’histoire de Jack L’éventreur qui m’a donné envie d’écrire ce billet, on en a reparlé il y a quelques semaines sur le net et quelque chose ma frappé : pourquoi Jack suscite-t-il autant d’engouement de la part de « l’opinion publique »? Alors que cette affaire date de pas mal d’années et qu’entre-temps énormément d’autres actes atroces ont eu lieu ?

0_61_052208_ripper50

Tout ceci s’explique par une chose : le pouvoir du mythe lui-même réside dans le crédit que les gens lui accordent. C’est comme l’amoureux qui enjolive la personne idéalisée, plus il en parle, plus il lui accorde de l’importance.

Si vous donnez l’impression d’être quelqu’un que vous n’êtes pas, les personnes aux alentour vont porter à croire la personne que vous semblez être et non celle que vous êtes vraiment (sauf pour les personnes qui vous connaissent personnellement ou à moins d’être schizo, vous-même porterez à croire que vous êtes la personne que vous voulez être … Vous suivez ? LOL)

Il en va de même pour les personnalités politiques, on a tôt faire d’attifer des « grands noms » avec des sobriquets tous plus absurdes les uns que les autres et ceci ne fait que leur rajouter notoriété, même si les critiques sont mauvaises en apparence.

On nous donne aussi l’impression en parlant politique, que l’on est trop loin de cette sphère de technocrates pour influencer et changer les choses, ceci n’est, à mon sens, qu’une forme de mythe pour nous empêcher ne serait-ce qu’un instant de penser que l’on aurait notre mot à dire !

Je fais beaucoup de parallèles et j’espère que vous suivez un peu ce méli-mélo mais on peut prendre aussi l’image du livre de Valérie T. ou de Musso, leurs livres ne sont pas excellents en soi, mais vu qu’on en parle souvent, ça fait le buzz.

A RECONSIDERER : la définition d’un best-seller, est-ce un livre qui a reçu le plus de critiques positives de par sa qualité ? Ou est-ce seulement dû au fait qu’on en a si souvent parlé qu’il en vient à « faire la une » ?

Réapproprions-nous nos rêves, 

Restons sur nos gardes, sans nous reposons-nous pas sur des lauriers tissés de mythes,

Rien n’est impossible, il est temps de vivre des expériences multiples pour se cultiver, se forger soi-même et prendre en main sa vie,

Trop réfléchir, c’est capituler – Peguy 

AMETH

Publicités

Une réflexion sur “De Sce po à Jack L’Eventreur : Le Pouvoir Des Mythes Au Quotidien …

  1. Pingback: Premier Caprice de Blogeuse #NeedHelp | Plume d'Ameth

Une idée en tête ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s