Méthode Commentaire De Texte – Philosophie


Méthode de l’Explication de texte du Commentaire de texte
en philosophie

Vous devez sûrement vous dire « oh non on va parler philo … »

Contrairement aux idées reçues, la philosophie n’est pas si barbante qu’elle n’en à l’air, ni si compliquée : il suffit juste « d’ouvrir son esprit » – S.Trelawney – Harry Potter. Alors à la demande de certains de mes anciens camarades de lycée, j’ouvre une catégorie « Philosophie » dans le but de vous dénouer un peu le nœud d’idées qui embrume vos esprits. Je suis loin d’être spécialiste en philosophie, mais j’affectionne cette matière et j’espère pouvoir me rendre utile. N’hésitez pas à poster des commentaires si vous avez des remarques/questions/critiques.

803905_535654269789098_1818875385_n

A savoir : Ces compléments à vos cours s’adressent aux élèves de terminale en filières générales (Scientifique et Economique et Social)

Assez de blabla, on rentre dans le vif du sujet quand ?

Alors oui, entrons sans attendre (ne soyez pas si pressés voyons 🙂 en la matière, à savoir aujourd’hui: la méthode pour le commentaire de texte appelé aussi explication de texte. A savoir que le commentaire philosophique n’est pas le même exercice que le commentaire de texte en français.

Le commentaire de texte ça sert à quoi ?

Cet exercice sert à mieux comprendre la thèse présentée par l’auteur et à en montrer la pertinence. Elle met en relief la pensée, la progression de la réflexion qui a mené l’auteur à affirmer sa propre thèse.

Comment se présente le sujet ?

Ce n’est pas une question comme la dissertation mais un extrait de texte philosophique de 20 lignes (taille variable) en général. Vous pouvez cependant avoir une citation comme sujet.

En pratique, qu’est-ce que je dois faire ?

De façon moins théorique il faut que votre écrit puisse expliquer la progression de la réflexion de l’auteur de façon linéaire en fonction de l’extrait, puis de relever les thèses principales soutenues, pour ensuite les questionner et les critiquer. La connaissance de l’auteur n’est pas requise mais fortement recommandée pour mieux comprendre sa thèse.

Comment organiser mes idées pour faire mon plan ?

Voilà les étapes à faire pour trouver et organiser ses idées :

1- C’est le moment de découvrir : lire PLUSIEURS fois le passage en numérotant les lignes de 5 en 5.

2- C’est le moment d’approfondir : Prendre en considération le para texte s’il y en a (= italique avant le texte qui présente le contexte, l’auteur …) mais attention : ce para texte ne fait pas partie du texte, vous ne devez donc pas le prendre en compte.

3- C’est le moment de gribouiller : oui vous avez bien lu ! A vos fluo et critériums pour mettre un peu de vie dans le texte. Prenez en compte les connecteurs logiques, qui montrent les étapes du raisonnement, les thèses clés et les sous-thèses qui seront le squelette de votre plan (très souvent 1 thèse = 1 paragraphe et 1 sous-thèse = deux ou 3 phrases, même si ce n’est pas toujours le cas)

4- Ecrire sur son brouillon la liste des points importants qui ont façonné le raisonnement de l’auteur toujours de façon LINERAIRE, c’est-à-dire ligne par ligne.

Exemple tiré de l’extrait ICI du texte de Bergson, 1896, Matière et mémoire, P 156-157
– Ligne 1 à 8 : thèse : preuve de l’existence de la conscience et de l’inconscient
– Ligne 9 à …

5- Relever sur un autre brouillon : les concepts du thème évoqué, les mots difficiles et les relier dans son esprit aux concepts clés du chapitre
= Ici Conscient/inconscient <<< Le Sujet

Après avoir eu tout préparé au brouillon, comment faire son plan ?

Les plans ne sont pas figés, il en existe plusieurs types, si par exemple vous avez divisé votre extrait en 2 grandes thèses et bien vous pouvez faire comme ceci  :

Attention ce n’est en aucun cas une correction mais juste une proposition de plan

I – Thèse 1 : celle soutenue par l’auteur
II – Thèse 2 de l’auteur qui nous mène vers une critique de sa position

Vous devez vous demander pourquoi faire une critique dans le II et bien parce que si vous relisez plus haut, vous devez sans doute vous rappeler que le but de cet exercice est de montrer la pertinence des propos de l’auteur. Or aucun auteur n’est infaillible : il y a toujours une idée à critiquer, une thèse à remettre en question … Et donc votre grand II peut parfaitement venir contredire les propos de l’auteur.

En pratique : Toujours avec le texte de Bergson

I- La conscience est maîtresse de l’état psychologique de l’Homme
II- La difficulté de concevoir les états inconscients : supériorité de la conscience ?

Ainsi dans le I vous reprenez texto les propos de l’auteur en les expliquant. Et dans le II il faut encore faire la même chose en ajoutant une critique à la simple explication.

Sans oublier ce schéma :

= énonciation de la thèse + citation qui appuie la thèse  

= critique de la faille de cette thèse = hypothèse théorie/idée qui contredit la thèse = débat/discussion

Ou plus simplement, le schéma suivant que l’on retrouve en français :
Thème (ou thèse ici en occurrence) = exemple (citation) = explication et interpréter

Comment organiser mon plan ?

Voilà le modèle type d’un plan de commentaire de texte :

Introduction

Thème/objet/sujet/rubrique
– Situer le contexte (si l’on peut)
Thèse de l’auteur
Soulever les questionnements que cette thèse apporte
– Ouvrir sur la problématique : elle n’est pas difficile à faire, contrairement au français puisque’il s’agit juste de relever les points phares du mouvement donné au texte. Vous pouvez même faire plusieurs questions liées.

Exemple : (…) par l’intermédiaire de ce commentaire, nous tenterons de comprendre la thèse de Bergson et de l’expliciter plus amplement. La conscience gouverne-t-elle seule l’Homme ? Pourquoi l’Homme répugne t-il à reconnaître l’existence de son inconscient ? Et surtout, l’inconscient est-il si négligeable que l’évoque l’auteur ?

– Enoncer le plan rapidement

Développement

I- Grande thèse 1 de la ligne 1 à 8
      1) Idée 1
a- définition des termes clés du principe énoncé + citation du texte
b- Explication + énoncer la faille de l’idée de l’auteur qui mène à ….
     2) Idée 2
a- Définition des termes + citation
b- Explication + énoncer la faille de l’idée de l’auteur qui mène à …

Petite phrase qui résume brièvement où on en est dans le grand I
+ Transition

II- Grande thèse II : de la ligne 9 à …
Même modèle

Conclusion

– Répondre aux questions du début qui posent un problème : à savoir retracer brièvement la logique des propos, pour vous aider les petites phrases qui résument brièvement les grands I et II
Attention : dans la conclusion il faut juste REPRENDRE ce qu’on a dit avant, donc ce n’est pas le moment d’apporter de nouvelles idées, ni de mettre des citations
– Évoquer l’intérêt du texte et la pertinence des propos de l’auteur pour…
– Ouvrir (si l’on peut) sur d’autres problématiques connexes

A vos stylos !

Si votre plan a été fait, il faut maintenant le recopier sur un autre brouillon pour avoir les idées claires (surtout si comme moi, vous aimez bien écrire dans tout les sens et gribouiller votre brouillon d’idées ^ ^)
Et enfin le recopier au propre avec soin, attention aux fautes d’orthographe !

Ce qui rajoute des points :
– Les connecteurs logiques (d’abord, ensuite, puis, alors, par ailleurs, mais, enfin …)
– La fluidité du texte

Ce qui enlève des points :
– Oublier les citations et leur référence avec guillemets + ligne
– Ne pas séparer ses parties avec alinéas (avant chaque paragraphe, en sachant qu’un paragraphe = 1 sous idée, et plusieurs paragraphes expliquent 1 grande idée) et avec des sauts de lignes distincts (entre introduction et développement, grand I et grand II, d’où la transition … et grand II et conclusion)

Si vous n’avez pas compris certains points ou que vous avez des difficultés particulières et des questions : laissez un commentaire !
Bon courage : sachez que la philosophie est une matière dont les examens sont difficiles, et les notes aléatoires dépendamment de vos correcteurs !

Parce que la philosophie c’est avant tout réfléchir pour comprendre le monde qui nous entoure : pas besoin de connaitre toutes les thèses de votre manuel de philosophie mais avec un peu de bon sens, de réflexion, d’organisation et bonne jugeote vous y arriverez je n’en doute pas !

=== Prochain article : la méthode de dissertation philosophique

Ameth

Sources

Le cours de M. Hocine, Professeur de philosophie

Mes fiches de révisions de Terminale + ma copie sur le commentaire de Bergson

Et pour aller plus loin

http://www.netprof.fr/content/videos/1/Philosophie_Explication_de_texte_Theorie_de_la_methode.pdf

http://www.netprof.fr/Voir-le-cours-en-video/Philosophie/Terminale/L-explication-de-texte-exemple-pratique-de-la-methode,3,5,6,1.aspx

Publicités

9 réflexions sur “Méthode Commentaire De Texte – Philosophie

  1. Pingback: Explication extrait texte de Bergson – Matière et Mémoire – 1896 | Plume d'Ameth - Lectures philoloufoques

  2. Je suis heureuse de découvrir votre site, nos méthodes effectivement se rejoignent. Je vous serai reconnaissante d’écouter mes chansons en écoute gratuite sur mon site, il suffit de cliquer sur l’image de la licorne pour avoir accès aux quatre chansons , et d’en parler autour de vous.

    • Bonne visite sur le site,
      Je peux avoir un lien pour vous écouter svp, je suis allée sur votre site mais je n’ai pas trouvé de lien vers les chansons …
      J irais vous ecouter avec plaisir 🙂

      • En partant de google, il faut taper BAC PHILO COOL
        une fois arrivé sur le blog, il suffit de cliquer sur l’image de la licorne. Cette image de licorne est tout en haut, avant la présentation des dissertations et des textes.
        Il faut quelques instants pour que l’image de la licorne apparaisse, c’est sans doute pourquoi vous n’avez pas eu accès aux chansons.
        Merci de m’écouter.
        A bientôt,
        Alix.

          • Merci Ameth,
            J’aimerai pouvoir vivre de mes chansons (sans faire de scène), j’en ai environ 150 en stock.
            J’ai vu un livre romancé sur Néfertiti qui a l’air intéressant, l’avez-vous lu ? (Christian Jack)
            Je suis admirative de votre culture en ce qui concerne la littérature actuelle, notamment aussi la littérature asiatique.
            Pensez-vous que ces livres, mais aussi les magazines féminins, aient une influence sur les mœurs d’aujourd’hui, ou que ce soit l’inverse.
            Très cordialement.
            Alix.

            • Je vous conseille de publier les chansons sur votre chaine Youtube mais sans faire de montages images, mais si vous pouvez le faire, en vous filmant vous-même comme pas mal de youtubeurs le font. Le fait que le public puisse mettre un visage sur une voix joue beaucoup pour prendre contact avec son auditoire. Je publierais prochainement le lien de vos chansons sur mon blog c’est promis !
              Je n’ai pas lu le livre sur Nefertiti mais je prend note 🙂
              Par ailleurs merci beaucoup pour vos compliments mais je suis loin d’avoir une culture assez vaste, j’y travaille 🙂
              Quant à votre dernière question, je pense qu’il y a un effet d’interactions d’influences dans les deux sens, c’est à dire que l’évolution des moeurs d’aujourd’hui est influencée et reprise dans les magasines et la littérature, ce qui est logique et pertinent dans la mesure où si l’on veut toucher le public ciblé, il faut bien répondre à sa demande en se basant sur des critères qui lui correspondent.
              Et par ailleurs, ces magasines et littératures de même que les médias et moyens de divertissements en général sont souvent des moyens utilisés pour orienter les moeurs dans un certain sens …
              A mon humble avis ^^
              On peut continuer nos conversations par mail, j’en serais ravie,(elfieblue@gmail.com)
              Amicalement,
              Ameth

              • Bonjour Ameth,
                Je suis contente que vous me répondiez si rapidement, c’est vraiment gentil.
                Mais le problème pour me mettre en image sur You tube, c’est que je ne suis pas laide, mais je ne suis pas belle non plus. Je commence à accuser l’âge (43 ans) , et j’ai un léger surpoids qui me donne un double menton !! Bon, il faut bien rire un peu , mais c’est vrai.
                En plus, je porte des lunettes, et quand je les enlève, je trouve que j’ai l’air ahuri, tellement je suis dans le brouillard.
                Bon, mais je vais quand même y réfléchir ,
                Quant aux dernières actualités culturelles, elles ne sont pas folichonnes, on fait « tout un plat » pour la sortie du film inspiré du livre cinquante nuances de grey. mais je n’ai pas envie de savoir ce que c’est, en même temps, parfois, on se dit que si on ne lit pas tel livre, ou si on ne regarde pas tel film , on est ignare.
                On n’a même peur de ne pas avoir assez de conversation en société. Mais à un moment donné, je pense qu’il faut être au-dessus de la bêtise ambiante.
                A bientôt , j’espère.
                Alix.

                • Bonjour,
                  Je vous ai répondu par mail 🙂
                  Juste une précision pour le film les 50 nuances, je trouve ça déplorable qu’on en fasse tout un foin alors que ce soit du point de vue du scénario de l’histoire ou du style d’écriture de l’auteur, c’est très mal écrit. Je veux dire, au delà du sujet traité qui aurait pu être mieux abordé, tout le manque de style ne fait que rendre ce roman (je l’ai lu par curiosité) vulgaire.
                  Ce n’est pas tant ce genre de littérature qui me rebute, mais c’est la façon dont c’est présenté, j’étais là devant les pages à me dire « mais je peux moi-même réécrire ses passages d’une manière beaucoup fluide et potable que ça ! » (sans vouloir me vanter ni rien, je veux dire, n’importe qui aurait pu mieux écrire !)
                  Ensuite, je pense qu’il est toujours intéressant de lire ou voir les films qui sortent pas seulement pour pouvoir en parler en société et pour faire genre, mais surtout pour pouvoir en parler en y mettant une critique justement. Enfin, pour ma part même si je ne ferais pas la promotion de ce film/livre, je suis contre la censure, à mon sens, à chacun d’avoir la jugeote de lire avec du recul et de ne pas être assez bête pour prendre comme modèle, le genre de la femme soumise « qui fait glamour » ce que critique très bien (si vous comprenez l’anglais ^^ cette femme ici sur BBC qui mène une campagne justement contre ce film en disant qu’à force de banaliser des relations de soumission/dépendance HF peut faire dévier la société (violence, idéalisation du statut de soumise) https://www.youtube.com/watch?v=Na678hDGUew
                  Je ferais surement un article sur le sujet tiens ^^
                  Rendez-vous par mail !

Une idée en tête ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s